24/01/2015 10:52 Publié dans La coulée douce | Lien permanent | Commentaires (0)

Humour et liberté d’expression

 

SEB_9799.jpgA la brûlante question d’actualité «qu’est-ce qu’avoir le sens de l’humour?» j’ai l’habitude de répondre que c’est simplement la faculté de pouvoir rire aux mêmes choses que moi. Hélas, par les temps qui courent, j’ai comme l’impression qu’un nombre grandissant d’individus en sont dépourvus.
 
Prenons un exemple au hasard. La couverture du dernier Charlie Hebdo, avec le monsieur barbu versant une larme et disant que tout était pardonné, si elle n’était pas totalement désopilante, m’a quand même arraché un sourire. Vous me direz que je ne suis pas musulman, ce qui doit être un avantage pour mieux apprécier la blague, si l’on en croit les innombrables réactions hostiles observées, de la Tchétchénie au Niger en passant par l’Egypte ou le Pakistan.
 
Alors, amis musulmans, je vous le dis, loin de moi l’idée de vouloir affaiblir vos respectables convictions, je comprends parfaitement que vous trouviez ce dessin scandaleux. Mais, je vous en conjure, vous pourriez quand même un peu lever le pied sur l’épineuse question du «blasphème». Est-ce que je monte à la Sallaz brûler la Radio chaque fois que je ne trouve pas drôle un sketch de «L’Agence», l’émission dominicale de La Première? Encore une fois, je ne vous juge pas, mais, déjà que les humoristes ont très vite tendance à vouloir nous donner des leçons et à virer au genre «commandeur des croyants» (si j’ose dire…), si vous continuez à réagir aussi spontanément à la première vanne balancée, ils risquent de se prendre en prime pour Che Guevara et Jean Moulin réunis.

Les commentaires sont fermés.